Jump to content

Fab49

Moustachus
  • Content Count

    828
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Fab49 last won the day on July 6

Fab49 had the most liked content!

Community Reputation

168 P101

6 Followers

About Fab49

  • Rank
    Sergent
  • Birthday 08/15/1976

Personal Information

  • Location
    botz en mauges

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. until

    Bahhhh ça alors je suis de Cholet, du moins pas loin...et je n'ai jamais entendu parler de cette expo...Comme quoi c'est une bonne idée ce calendrier😅 Je mets 3 étoiles parce-qu’il y a une expo dans les Mauges, maintenant je ne connais pas du tout, et j'irais certainement par curiosité, puis je reviendrais vers vous pour vous donner mes impressions. Merci pour l'info Didier A+
  2. Salut les z'amis, Je vous présente un tuto en deux parties pour réaliser un arbre, cette procédure est celle que je préfère car l'on peut le modéliser à notre convenance, en foction du diorama et ce… à n'importe quel échelle, en tenant compte des dimensions à l'échelle 1/1 et bien évidemment le feuillage utilisé ne sera pas le même au 1/35 et 1/72.... Donc 1ère partie :la structure de l'arbre. Et 2ème partie: le weathering et le garnissage de l'arbre Pour les besoin de mon diorama j'ai réalisé un grand arbre, et pour le tuto je vais le représenter avec des racines apparente, même si je vais les supprimer par la suite… C'est juste pour la démo. Tout d'abord, j'ai dénudé du fil électrique Ensuite je fait plusieur longueur identique Puis je les torsades, ce qui me donnera le point de départ représentant le tronc. Ensuite je divise les brins de cuivre en paquets plus ou moin égal, puis je les torsades a nouveau pour commencer a modeler les principales branches de mon arbre. Cette étape vous donnera un aperçu de sa silhouette… Après avoir modelé la structure on va faire pareil avec le reste des brins de cuivre, en torsadant de moin en moin de brin ensemble pour définir le bout des branches. Une fois l'ossature de votre arbre faite vous pouvez, si vous le voulez représenter des racines apparente. Ensuite il va falloir habiller l'arbre en lui ajoutant de la matière pour dessiner son tronc. Pour ça ont peut le faire avec du milliput seul, mais grosse consommation… Ou comme Je l'ai fait (pour des raisons purement économique) avec de la pâte a modeler qui sèche a l'air. Ensuite la pâte à modeler restant tout de même fragile ont va enrobé les jonction du tronc principale avec du milliput pour solidifier le tous . (étape inutile si vous le faite entièrement au milliput) Pour modeler les racine sans fixer l'arbre au dio il suffit de prendre un socle, de le percer et avec une vis et une rondelle vissé a l'intérieur du tronc par dessous… (rappel, c'est que du fil de cuivre donc ça visse très bien). Ensuite même procédure ont vient mettre en forme avec de la pâte a modeler ou du milliput. Une fois bien sec on enleve le support. Voici ce que cela peut donner sur un dio, il suffit après qu'il soit fixé d'ajouter de la pâte à modeler pour bien l'incorporer sur le dio. Voila. A ce stade moi j'ai supprimé les racine car pour mon dio en normandie les arbre a grosse racine ne cours pas les champs là bas :hehe: . Donc... Ensuite on grave le tronc (partie visible seulement, sauf si arbre mort) pour représenter l'écorce de l'arbre en s'aidant d' une dremel (fraise en pointe) tout en laissant un peu la machine aller ou elle veut pour avoir un effet aléatoire non rectiligne. On peut aussi graver des effets de branche coupé ainsi que tout autre cicatrice de l'arbre infliger par les intempérie. Une fois l'arbre fixer sur le diorama, il ne reste plus qu'à l'incorporer avec un peu de pâte à modeler, et regraver l'écorce pour etre raccord. Ensuite une bonne couche de peinture..... Permet de voir les défauts, et si vous utilisez de la pâte à modeler c'est facile a modifié ou refaire. En revenche le milliput.... Une fois la structure de l'arbre fini avec sa couleur de base on va lui faire un dry-brush pour l'eclaircire et faire ressortir les gravures que l'on a fait... Ensuite j'ai passé different filtre et jus toujours pour les nuance de couleur... Dont un filtre vert tres localisé pour simuler le nord. Ensuite pour créer les branchages et les feuilles de mon arbre, je vais utiliser du zeechium... Alors je prend un bout de zeechium que je peint avec le XF 10, ensuite un coup de colle en spray (du magasin de bricolage dans le coin ou d'art création...) je floque a main levée d'abord dans un vert moyen puis un vert /jaunâtre pour la parti eclairci des bouts de branche et pour simuler aussi les jeune pousse. Sur cette photo là... La branche a gauche est floquer avec du flocage mousse, et a droite avec des copeaux de bois fin teinté. Petit a petit on en floque un peu partout toujours dans la logique, et pour les fixés, c'est comme vous voulez, moi j'utilise la colle blanche que je met en bout de branche puis je glisse mon branchage dedans. C'est assez long mais au finale cela se passe bien et le rendu et pas mal Quelques photo de la végétation de base fini... Ensuite c'est votre imagination qui fait le reste au niveau de la densité et le rendu que vous recherchez. Voila c'est fini, j'espère que cela vous sera utile pour vos prochain diorama... A pluche les amis
  3. Bonjours a tous, suite à une demande d'un ami, aujourd'hui je vais vous montrer ma façon de mettre en couleur les chenilles, j'ai décidé de faire ce petit tuto rapide dans l'espoir aussi d'aider ceux qui débute . Je ne prétends pas avoir la formule magique ceci est ma façon de faire, et tout commentaire, remarque, ou critique sont les bienvenus... dans l'dee de contribué a amélioré cette dite methode. Je tiens à préciser que le rendu final des chenilles à la fin de ce tuto , est une base qui conviendra très bien par exemple pour un véhicule posé en vitrine seul sur un socle ... avec un effet plus ou moins soutenu selon ses goûts. Bien évidemment sur un diorama, ont utilisera les mêmes pigments sur les chenilles que ceux utilisés pour le sol (terrain) ceci afin ne pas avoir un effet de maquette simplement posé sur un tableau, mais pour bien intégré son blindés au décor . Alors j'ai commencé par assembler quelque chutes de chenilles de différentes matières: plastique maillon/maillon, métal de chez friul model , et vinyl de chez tamtam , puis je les ai apprêter…ici avec le Mister surfaceur tamiya. Ensuite j'ai passé une couche de couleur de base avec trois peintures différente, shadow rust de chez mig, et shadow rust de chez lifecolors, et pour ceux qui n'ont pas de shadows le XF10 de tamtam fait très bien l'affaire Puis ont prépare différentes couleurs de pigments (je rappel en cas de dio que l'on utilisera les mêmes pigment sur les chenilles que le terrain) du pigment fixer, de l'essence F ou White Spirit. Première façon sur les chenilles du Panther On va poser différentes teintes de pigment aléatoirement avec un pinceau, puis on va tapoter pour mêler entre eux les couleurs sans les mélangées Ensuite on retourne la pièce pour enlever le surplus puis on brossera dans le sens de la largeur… on observera un premier effet de couleurs chromatique des nuances Deuxième façon, pour les chenilles du M4A3E8 on déposera différentes teintes de pigment toujours aléatoirement sans tapoter (ni exagéré sur la quantité) pour simuler un encrassement cumulé de terre, poussière ect… Ensuite par capillarité on ajoutera de l'essence F ou White Spirit pour fixer provisoirement les pigments et pendant que c'est encore humide on va saupoudrer avec parcimonie quelque teintes dessus sans y toucher, puis on laisse sécher . Ensuite possibilité d'ajouter ou retirer des pigments selon les goûts. Quand le résultat est satisfaisant on prendra soin de passer le pigment fixateur. Troisième façon sur l'exemple des friul, on appliquera le même procédé qu'à l'étape 1 mais en laissant un peu de matière pigment lors du brossage dans les creux. Puis par capillarité on passera cette fois-ci différents wash rouille (ici j'ai utilisé wash track rust de chez MIG et wash rust light toujours MIG. Bien laisser sécher. ( recommencez l'opération autant de fois que nécessaire selon les goûts) une fois le niveau désiré attends, on peut soit s'arrêter là et simuler le frottement métallique… avec un peu de pigment sur le bout du doigt on vient brosser les reliefs qui sont en contacte avec le terrain. Et avec une estompe ou autres outils…. sur l'intérieur des chenille on va marquer le passage régulier des roues ou galets avec les pigments métalliques (ici j'utilise gun metal MIG). Soit atténuer l'effet si vous voulez fondre l'ensemble des teintes entre elles en utilisant différents lavis.. . Comme le montre cette photo; a gauche different lavis, à droite sans. Ici j'ai pris des teintes rouille mais on peu faire nos propre jus de couleur terre, poussiere, ombre brûler.... Toute nuance qui permettra au model de s'intégrer Une fois sécher... D'autre résultat un peu plus poussé pour un effet sur des patins de rechange qui ne sont pas utilisé et qui commence à s'oxyder par exemple…. et là aussi l'utilisation d'un lavis atténuera le rendu. Voici un aperçu des différents résultats que l'on peut obtenir sur différentes chenilles. Voilivoilou, j'espère que ce petit tuto rapide vous sera utile,et qu'il pourra aider les débutants, tout comme ceux qui pratique depuis plus longtemps. pour les pots d'échappement j'utilise la même méthode plus ou moins, jusqu'au rendu souhaité. Petite précision il existe aussi plusieur produits dédié (resine acrylique, mud Vallejo...) afin de texturer plus ou moins une accumulation de terre ou de boue, et différents produits non dédié comme le plâtre, le sable, la terre ect... J'ai aussi observer que le vernis modifiait les teinte des pigments les rendant plus neutre moin vive c'est pourquoi je ne vernis plus mes chenilles Voilà se sera tous et si vous avez des questions n'hesitez pas A pluche amis colleur...
  4. Salut les z'amis, je vous propose un petit tuto sur “comment faire de la zimmerit” Allez un peu d'histoire La Zimmerit est un revêtement produit pour les blindés allemands durant la Seconde Guerre mondiale afin de combattre les attaques par mines magnétiques, et ce bien que l'Allemagne fût le seul pays à utiliser en grand nombre les mines magnétiques contre les blindés. Il a été créé par la firme allemande Chemische Werke Zimmer AG. Le revêtement est une barrière qui prévient tout contact direct entre une mine magnétique et la surface métallique du véhicule. Il est strié pour accroître son épaisseur effective. Cette épaisseur réduit l'attraction magnétique et permet le détachement de la mine simplement grâce à son poids et aux vibrations du véhicule. La Zimmerit est appliquée sur certains chars et sur certains canons automoteurs sous casemate produits entre décembre 1943 et le 9 septembre 1944. Elle est rarement appliquée sur des véhicules blindés à ciel ouvert. Les nombreuses variantes d'application, du schéma régulier en forme de crête, à un motif gaufré (moins courant), sont principalement liées à l'usine de fabrication de chaque type de véhicules blindés. L'application en usine de la Zimmerit a été interrompue le 9 septembre 1944 et sur le terrain le 7 octobre 1944. Je ne prétend absolument pas avoir inventé cette technique. Il existe plusieur façon de faire, moi c'est celle là que je vais vous présenter. Vous aurez besoin d'un outillage minimum : 1/ du milliput standard yellow grey (epoxy putty) fonctionne très bien, il a tendance à coller. 2/ du talc pour bébé, évite que ça colle au rouleau. 3/ un rouleau…. A pâtisserie, un tube ect… 4/ des petites roulettes dentelé. 5/ une plaque en verre ou autre… Surface dur et lisse. 6/ Une lame x-acto et de quoi graver le milliput. 7/ un récipient d'eau. 8/Une grande lame de cutter, permet de décoller le milliput si il reste coller a la plaque. Voici une photo des outils en question: Tout d'abord avant de commencer vous aurez besoin de poncer la partie a traité au gros grain histoire de rayer le plastique et avoir une meilleure surface d'accroche. Ensuite faite deux part de milliput égal Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène. Une fois le mélange obtenu, étaler du talc sur le plan de travail, n'oubliez pas d’en faire autant sur le rouleau sinon ça colle. Ensuite faite comme si vous feriez un gâteau, roulez la pâte, jusqu'à obtenir une fine épaisseur, puis couper la proportion désirée en fonction de la surface à traiter. Décoller si besoin avec la lame de cutter, le milliput puis avec un pinceau humidifier , enlever le talc pour rendre au milliput son pouvoir collant. Déposer ensuite sur la surface à traiter. Au préalable humidifier un peu la surface Avec un pinceau poil souple, tapoter pour bien placer le milliput dans les angles, et s'assurer qu'il adhère bien. Puis ôtez le surplus avec une lame x-acto Ensuite commencer à graver à l’aide des outils dédiés, en faisant des lignes vertical. Il existe plusieur type de schéma mais la roulette ne permet que de faire celui-ci. Pour faire d'autre schéma il faudra s'équiper d'outils divers…. cure-dent, petit tournevis plat etc…. Voici quelques photos du résultat obtenu. N'hésitez pas à enlever des morceaux de milliput pour simuler la perte de celle ci, en effet il etait fréquent que la zim se détache après un choc... Où a des tirs , aux vibrations, ainsi qu'aux passages réguliers des équipages sur des zones bien définie Voilivoilou, j'espère que ce tuto vous serviras pour vos future montages, et que mes explications vous seront assez claires. N'hésitez pas si vous avez des questions. A+
  5. Fab49

    Fab49

×
×
  • Create New...