Jump to content
  • Il est INDISPENSABLE de se relire avant et après avoir édité un post et de procéder aux corrections nécessaires ! Merci.
  • Dernière ligne droite pour le GB#6 Vietnam ! fin de ce GB le 10 décembre prochain !
  • Cloture du Grand Projet Corsair 2020 fin décembre 2020 !

  • Auchwitz - Birkenau

    L'été dernier, j'étais dans les Pays de l'Est que j'affectionne tant… ; Je ne résiste pas à vous livrer ce petit reportage, suite à ma visite…

     

    Le camp d’extermination se trouve à environ 60kms de Krakow (Cracovie), il est facilement accessible et l’itinéraire parfaitement indiqué. Il est possible d’y accéder via des navettes régulières de Krakow en bus, mais je recommande malgré tout de louer une voiture sur place et de profiter de ce voyage pour s’imprégner complétement des environs.

     

    Vous le savez bien sur tous, mais il est utile de rappeler que le camp d’Auchwitz se compose en fait de 2 camps ; Auchwitz I et Birkenau II… Birkenau se situe à environ 1.5kms, des navettes régulières sont proposées pour le public.

     

    En fin de post, je vous donnerai quelques infos pratiques…

     

    Auchwitz est le nom de cette ville en Allemand ; et j’ai donc eu la chance de visiter ce lieu … Je veux en préambule rappeler, que ces camps étaient strictement administrés par les SS.

    0110.jpg

     

    Quelques premiers clichés extérieurs de l’entrée du camp d’Auchwitz à mon arrivée…

    0210.jpg

    0310.jpg

    0410.jpg

    0510.jpg

     

    Et très rapidement, ça y est ; on est dedans et on mesure immédiatement que l’on est dans un endroit si lourd, si triste et dramatique… et on est là, à fouler les mêmes endroits, les mêmes passages que tous ces malheureux… sentiment assez perturbant.

     

    L’entrée du camp donc…

    0611.jpg

    0710.jpg

    0810.jpg

     

    Avec évidement de premiers mémoriaux,

    1010.jpg

    1110.jpg

    1210.jpg

     

    Cette fameuse grille mondialement et tristement connue,

    0910.jpg

    1310.jpg

    1410.jpg

    1510.jpg

    1610.jpg

    1710.jpg

     

    Juste après avoir franchi cette grille, et dès l’entrée du camp, c’est à cet endroit qu’un orchestre jouait tous les jours pour « améliorer » les conditions de travail pour les prisonniers… de manière générale, et c’est assez détestable pendant toute la visite, on ressent la tromperie, le sadisme, les mensonges, le cynisme…

    18_110.jpg

    1810.jpg

    1910.jpg

     

    Et on pénètre dans le lieu, ou l’on découvre tous ces « Block » et leurs lourds passés… Quelques clichés des extérieurs ..

    2010.jpg

    2110.jpg

    2210.jpg

     

    Une incroyable photo, je l’ignorais ; les SS pouvaient à l’intérieur du camp, se détendre autour d’une petite piscine !

    2310.jpg

    2410.jpg

    2510.jpg

    2610.jpg

    2710.jpg

     

    Ici, se réunissaient, 3 fois par jour, par tout temps, tous les prisonniers du camp pour l’appel… des appels interminables, ou nombreux malheureux épuisés, s’effondraient et mourraient sur place.

    2810.jpg

    29_110.jpg

    2910.jpg

     

    Un des Block était réservé à l’administration SS du camp ; c’est aussi ici que se tenait une mascarade de tribunal ou des condamnés étaient « jugés » avant d’être immédiatement exécutés sur cette place ou des milliers de gens ont été fusillés ou torturés.

    3010.jpg

    31_110.jpg

    3110.jpg

     

    On voit ici des crochets sur lesquels étaient suspendus les malheureux par les poignets dans le dos,… et on les laissait là des journées entières…

    3210.jpg

    Observez les fenêtres du Block juste derrière, les SS muraient les fenêtres pour être discrets ; mais personne n’était dupe sur ce qui se passait dans cette cour..

    3310.jpg

     

    On visite certains Blocks, dont certains tristement célèbres…

    3410.jpg

    Une partie des bureaux et salle de « recherches » ici de Mengele :

    3510.jpg

     

    Quelques autres clichés…

    3610.jpg

    3710.jpg

    3810.jpg

    3910.jpg

    4010.jpg

    4110.jpg

    4210.jpg

     

    2 clichés intéressants ici… Un des premiers bourreaux du camp, Rudolf Höss, sera pendu ici après son jugement en avril 1947… A quelques mètres de sa maison où il vivait avec son épouse et ses enfants, en tant que Commandant du camp.

    4310.jpg

    4410.jpg

     

    Un four crématoire… un des rares encore visibles ; pardon pour la qualité des photos.

    4510.jpg

    La salle ou les prisonniers étaient gazés

    4610.jpg

    La salle ou les corps étaient brulés

    4710.jpg

    4810.jpg

     

    Le fameux Zyklon B

    4910.jpg

    5010.jpg

     

    Ensuite, la visite continue avec le camp Birkenau II, qui de suite, impressionne par sa taille… Autant Auchwitz pouvait encore être connoté camp de travail ; autant ce camp-là, était définitivement un camp d’extermination

     

    De premiers clichés des extérieurs…

    51_110.jpg

    51_210.jpg

    5110.jpg

    5210.jpg

    5310.jpg

    5410.jpg

    5510.jpg

    56_110.jpg

    5610.jpg

    5710.jpg

     

    Quelques baraquements conservés…

    5810.jpg

    58_110.jpg

    58_210.jpg

     

    D’autres vues du camp…

    5910.jpg

    6010.jpg

    6110.jpg

    6210.jpg

    6310.jpg

    6410.jpg

    6510.jpg

    6610.jpg

    6710.jpg

    6810.jpg

    6910.jpg

    7010.jpg

    7110.jpg

    7210.jpg

    7310.jpg

    74_110.jpg

    7410.jpg

    7510.jpg

    7610.jpg

    7710.jpg

    7810.jpg

    7910.jpg

    8010.jpg

    8110.jpg

     

    Je vais y revenir ; mais se tenait précisément ici, à l’arrivée des convois, la « selektion » …

    8210.jpg

    8310.jpg

     

    Quelques vues plus aériennes …

    8410.jpg

    8510.jpg

    8610.jpg

    8710.jpg

    8810.jpg

    8910.jpg

    9011.jpg

    9110.jpg

    9210.jpg

    9410.jpg

    9310.jpg

    9510.jpg

    9610.jpg

    9710.jpg

    9810.jpg

     

    Dans le cadre de la solution finale, entérinée lors de la conférence de Wansee, beaucoup de convois alimentaient le camp d’extermination…

    9910.jpg

    10010.jpg

     

    Après des voyages terribles, les convois arrivaient et déversaient les malheureux sur le quai, à l’intérieur de l’enceinte…

    10110.jpg

    10210.jpg

    10310.jpg

    10410.jpg

     

    Très vite, la « selektion » était organisé sur les quais, sans que les prisonniers ne sachent véritablement ce qui se jouait à cet instant précis…. Les femmes et les enfants étaient immédiatement condamnés, et seuls quelques robustes pouvaient encore différer de quelques semaines la mort inéluctable…

    10510.jpg

    10610.jpg

    10710.jpg

     

    Ces 2 photos terribles, on observe le SS (médecin) désigner les files… en haut de la photo, la file de droite se dirige directement à la chambre à gaz (femmes, enfants, vieillards), la file de gauche est plus salutaire…

    10810.jpg

    Ces enfants vont être gazés dans les minutes qui suivent…

    10910.jpg

     

    Le travail pour ce convoi est terminé…

    11010.jpg

    11210.jpg

    11310.jpg

    11410.jpg

     

    C’est, de toute évidence, une visite particulière qui peut perturber les plus sensibles… je vous ai épargné les clichés de la montagne de cheveux, des chaussures empilées de tous les enfants, du pillage des effets des prisonniers…

     

    Mais, pour des férus d’Histoire comme nous, cette visite est nécessaire et je vous la recommande vivement. Le site est parfaitement protégé et entretenu ; de nombreuses institutions du souvenir travaillent sans relâche pour ne pas oublier et sensibiliser toutes les générations à l’abomination qui s’est déroulée en ces lieux…

     

    Tout au long de ma visite, je foulais ces endroits, et ne pouvais m’empêcher de m’imaginer l’enfer que ces gens ont dû vivre, les conditions de détention, les maladies, les hivers rigoureux ou les étés très chauds, ces familles séparées, ces mères avec leurs enfants dans les chambres à gaz…

     

    Pour ne jamais oublier donc…

     

    Informations pratiques :

     

    - Le site de référence _ http://auschwitz.org/en/

    - Il faut absolument réserver en ligne ses billets (compter 12€ la visite des camps + la liaison navette bus)

    - Je recommande de prendre un guide – les guides Polonais sont de très bons niveaux et connaissent parfaitement le sujet. Des visites en Français sont bien sur possibles.

    - Il faut réserver en ligne son guide avec 2 options : soit un groupe environ 30 personnes, soit en individuel (je recommande évidement).

    - Des points de restauration existent sur le site

    - Une bibliothèque et un musée sont également à visiter et très recommandés

    - Attention, l’été, il fait très chaud (climat continental) ; +36° quand j’y étais !

    - La fluidité avec les groupes est plutôt bonne, il faut bien respecter son horaire de visite… compter 4h minimum de visite pour les 2 camps.

     

    Quelques derniers compléments et ajustements…

     

    En réalité, il y avait 3 camps (sans parler des camps-annexes) :

     

    - Auschwitz I (les premières photos) dans la localité : une ancienne caserne polonaise abandonnée (au milieu d'un vaste espace dévolu au dressage des chevaux de l'armée polonaise) que la SS décide dès février 1940 de transformer en camp de concentration et de travail forcé dans une région riche en matières premières : eau (au bord de la rivière Sola, zones marécageuses à proximité), chaux, et charbon (à 30 km du camp se trouvent des gisements parmi les plus riches d'Europe). Ces ressources sont nécessaires pour la production d'essence synthétique et de caoutchouc synthétique ; elles sont essentielles pour l'effort de guerre allemand. C'est pourquoi les nazis chargent le groupe chimique IG Farben d'en assurer l'exploitation sur le site. Les premiers prisonniers sont des opposants politiques polonais, socialistes ou communistes pour la plupart. Une première vague, au nombre de 720, arrive en juin 1940. Le camp est prévu pour ceux que le régime nazi estime dangereux : suspects de résistance, hommes politiques, intellectuels, puis des prisonniers de guerre soviétiques, des Allemands condamnés par les tribunaux, des prisonniers politiques, ainsi que ceux que les nazis appellent des « éléments asociaux » : Tziganes, prostituées, homosexuels, handicapés, Témoins de Jéhovah, Juifs. En 1940, le camp renferme de 13 000 à 16 000 détenus, pour 300 gardiens SS. Le nombre de prisonniers atteint environ 20 000 en 1942. Durant les vingt premiers mois, plus de la moitié des 23 000 prisonniers polonais meurent à la suite des traitements inhumains et des tortures infligés par les SS. À partir de l'agression contre l'URSS (juin 1941), Hitler fera rediriger les prisonniers de guerre soviétiques vers Auschwitz. La brutalité des gardiens SS devient extrême : les soviétiques sont les plus mal traités de tous les prisonniers d'Auschwitz I et ils seront les premiers cobayes des chambres à gaz.

    Rudolf Höss, le commandant du camp, a tenu à reprendre la cynique devise du camp de concentration de Dachau, "Arbeit macht frei" — "Le travail rend libre" —, qu'il fit inscrire en haut du portail d'entrée.

     

    - Auschwitz II, dit "Birkenau" (village de Brzezinka, rasé pour construire le camp, à 3 km d'Oświęcim). Même si Auschwitz I reste le "Stammlager" ("le camp-souche"), les nazis décident dès novembre 1941 de faire construire un nouveau camp (Auschwitz II) dans une zone marécageuse pour une capacité théorique de 100 000 détenus sur une superficie de 170 hectares (720 m sur 340 m) fermée par 16 kilomètres de barbelés. Il comprenait, dans sa configuration finale, trois parties ou "Lager" : le camp des femmes, le camp des hommes et une extension jamais terminée « Mexico » ; en tout, 300 baraques environ, tout usage confondu. Chacun des "Lager" est lui-même entouré de clôtures de barbelés électrifiés à haute tension. Dans un premier temps, Himmler avait voulu "Birkenau" comme une extension d'Auschwitz I destinée à accueillir les masses énormes de prisonniers de guerre soviétiques (ce sont d'ailleurs ces prisonniers qui commencent à construire les baraquements en brique qui deviendront plus tard le "lager" des femmes). Mais finalement, le rôle principal de Birkenau a été d'appliquer, la "Solution finale de la question juive" (Conférence de Wannsee le 20 janvier 1942), c’est-à-dire la mise à mort systématique et programmée des Juifs d'Europe, à l'échelle industrielle. Dans ce but, les nazis font construire à Birkenau quatre complexes de chambres à gaz-crématoires : les K II, K III, K IV et K V (le K I étant l'ensemble chambre à gaz-crématorium d'Auschwitz I). C'est d'abord dans deux anciennes fermes situées à proximité du camp et transformées en chambres à gaz, nommées la "maison rouge" (Bunker I) et la "maison blanche" (Bunker II), que sont morts par exemple la majeure partie des Juifs déportés de France depuis principalement la gare du Bourget (1942-1943) et la gare de Bobigny (1943-1944). On estime que le sinistre bilan de ce centre de mise à mort industrielle s'établit autour de 900 000 morts.

     

     

    - Auschwitz III, dit "Monowitz", aujourd'hui disparu. "Monowitz" (Monowice) ou encore "Monowitz-Buna" ou Auschwitz III) fut établi en octobre 1942 comme un "Arbeitslager" ("camp de travail") mais avec une forte composante d'extermination. Il renfermait approximativement 12 000 prisonniers, des Juifs dans leur grande majorité, mais on y trouvait aussi des prisonniers de droit commun et politiques (qui recevaient généralement des tâches moins lourdes). Au camp de Monowitz était adjointe la "Buna-Werke", une fabrique de caoutchouc dirigée par des civils de l'entreprise "IG Farben" (qui existe toujours !!) en coopération avec la SS. Dès le 27 mars 1941, Auschwitz I s'était accordé avec les dirigeants d’IG Farben sur la "location" des détenus du camp pour 4 marks par jour (la journée de travail étant fixée à 11 heures en été, 9 heures en hiver) pour les ouvriers qualifiés, 1,50 Mark pour les ouvriers non-qualifiés ! Ces ouvriers mouraient généralement d'épuisement en 6 mois ... L'entreprise finance elle-même la construction du camp de "Monowitz-Buna" ("Buna" : des mots allemands Butadien et Natrium, désignant un caoutchouc synthétique). La sous-alimentation, les conditions de travail inhumaines et le renvoi des inaptes à la chambre à gaz, dont a témoigné notamment Primo Levi, y ont fait entre 25 000 et 35 000 victimes (23 000 décès relevés sur 35 000 détenus employés pour la période 1943-1944). Monowitz devint finalement le plus grand camp de travail en activité d'Auschwitz.

     

    - Les Camps annexes : les "Aussenlager" ("camps extérieurs") ou encore "Nebenlager" ("camps-annexes") ont été développés pour servir les intérêts de nombreuses entreprises industrielles allemandes comme Krupp, Siemens et bien sûr IG Farben déjà évoquée au-dessus. Autour du "Stammlager" d'Auschwitz I gravitaient ainsi 45 camps-satellites dont 28 servaient l'industrie de l'armement. La population de ces camps allait de quelques douzaines à plusieurs milliers de détenus. Des camps furent construits à Blechhammer, Fürstengrube, Jawischowitz, Jaworzno, Lagisze, Mysłowice, Trzebinia. Certains furent même établis à plus grande distance géographique dans le "Protectorat de Bohême-Moravie" (Tchéquie). Les déportés étaient employés dans différents secteurs d'activités. Ils se voyaient ainsi confier des travaux dans les mines, ceux relatifs à l'armement, dans les fonderies ou d'autres industries métallurgiques, dans les industries chimiques ainsi que des travaux forestiers ou liés à l'agriculture.




    User Feedback

    Recommended Comments

    Merci pour  partager ce moment . Oui j'imagine  que sur place une émotion particulière .De savoir que le pire coté  de l'humanité a exister ici. Merci pour ce témoignage . Et pour ne jamais oublier.

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites

    Très bon post, j'envisage d'y aller également. Je pense que tu prends conscience de l'ampleur de la chose une fois sur place plutôt que par des vidéos YouTube.

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites


    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...